logo anateepSécurité et qualité
du transport de jeunes
logo vivre ensemble marianne webLogo Ministere Education Nationale web

Membres partenaires

logo ubitransportLogo Maiflogo Iveco Bus

Transports scolaires : des perturbations attendues

Imprimer

Il est encore trop tôt pour avoir une vue précise des conditions de transport scolaire service par service, circuit par circuit pour cette rentrée. L’ANATEEP demande aux parents d’élèves d’être attentifs aux messages des autorités organisatrices de transport scolaire (régions et agglomérations compétentes), ces dernières ayant travaillé avec les opérateurs pour trouver des solutions et/ou des ajustements afin que la rentrée se passe le mieux possible.

Ces dernières semaines ont souligné combien la pénurie de conducteurs et conductrices était massive. Nous en connaissons les raisons : temps partiel largement utilisé, amplitude élevée de la coupure entre le matin et le soir, faible rémunération, attractivité d’autres secteurs du transport notamment en période de baisse du chômage, etc. Les conditions d’un retour à la normale ne sont donc pas réunies. Elles nécessiteront un effort de l’ensemble des partenaires concernés, au premier rang desquels les transporteurs et les autorités organisatrices, pour trouver des solutions pérennes. L’ANATEEP invite notamment les partenaires sociaux à une refonte urgente de la convention collective nationale des transports routiers et activités auxiliaires du transport afin d’engager sans délai une revalorisation pécuniaire et qualitative du métier de conducteur scolaire. L’administration de l’Éducation nationale et les chefs d’établissements devront être associés aux discussions pour rechercher toutes les synergies possibles avec les organisateurs et transporteurs locaux. L’ANATEEP insiste pour que les solutions trouvées soient compatibles avec des durées de transport et des amplitudes journalières acceptables pour les jeunes transportés, tout en gardant un niveau de sécurité optimal.
La gestion de cette crise de recrutement a montré combien le secteur du transport scolaire reste mal cerné. Les chiffres les plus fantaisistes circulent, notamment concernant les effectifs transportés. L’ANATEEP rappelle donc sa demande de création d’un observatoire national du transport scolaire, le flou étant préjudiciable aux politiques publiques.

Enfin, une fois de plus, l’ANATEEP s’insurge contre l’appellation « ramassage scolaire », terme qui fait florès dans la presse et même dans des documents officiels ou parlementaires. Comparaison peu flatteuse oblige, on ne ramasse même plus les ordures, on les collecte. Cette « lutte sémantique » est portée par l’association depuis de nombreuses années. La valorisation d'une profession passe aussi par les mots que l'on utilise !

Communiqué de presse de l'Association nationale pour les transports éducatifs de l’enseignement public (ANATEEP) du 31 août 2022.


Le pdfcommuniqué de presse